Un peu de mon histoire

Je suis née le 28 Septembre 1992 à Evian en Haute-Savoie. Comme tous les enfants du coin je commence le ski à deux ans et demi. C’est en pleurant et en ronchonnant que je vais tous les jours aux cours de ski à l’esf des Gets. À 5 ans, j’aimais courir dans les rayons du supermarché “Shopi” de mes Grands Parents. Je ne cessais de leurs dire que je voulais faire « shopière » (nom sympa que j’avais trouvé pour désigner une caissière) ou encore hôtelière tout comme ma mamie. Je ne pensais pas vraiment tomber un jour amoureuse de ce sport.

Mon surnom “Boulie”

C’est mon papa, en voyant ma frimousse un peu boulotte qui me trouva le surnom de Boulie. Je rentre au ski club des Gets à l’âge de 6 ans. À force de persévérance je remporte mes premières compétitions avant de rentrer au comité du Mt Blanc. Mon entraineur Angélique Molaz a vite compris qu’il fallait que j’insiste car à ses yeux j’avais un vrai potentiel. J’ai ensuite décidé d’arrêter mon cursus scolaire afin de me consacrer entièrement à mon sport et intégrer l’équipe de France réserve.

Décrocher ma place

Après avoir terminé en haut du classement Coupe d’Europe en 2013 j’ai décroché ma place officielle dans le groupe A en géant. Je suis donc présente au départ de tous les géants de Coupe du Monde et de quelques slaloms.
Mon prochain objectif pour cette saison 2015 est maintenant de gagner des places et des dossards avant de rejoindre les meilleures skieuses mondiales de ma discipline afin d’un jour monter sur la plus haute marche !

Les blessures je connais

Le ski est un sport qui ne pardonne pas et ça je l’ai compris lors de deux mauvaises chutes (2008 et 2013) durant lesquelles je me suis fait les deux genoux. Lors de la saison 2014/2015 je me blesse une fois encore le genou gauche avec une nouvelle rupture du ligament croisé… Là ça commence à faire ! Je remonte tout de même sur les skis en septembre 2015 pour entamer une nouvelle saison au plus haut niveau !
Le retour est difficile mais la peur de se blesser ne prend pas le dessus sur l’excitation de gagner !

Un mental à toutes épreuves

Je travaille mon physique au sein de la structure fédérale et j’ai pris la décision depuis quelques années déjà de m’entourer de Karine Edouard mon entraineur mental. Avec elle je prépare les différentes échéances, j’apprends à prendre les bonnes décisions qui m’aideront à surmonter au mieux le rythme d’une saison, la pression des dates importantes, le stress des départs et les différentes sollicitations physiques et mentales.

Ma famille… ma force !

Il est important pour une sportive de haut niveau de se savoir entourée de gens de confiance lorsqu’on est les trois quarts de l’année sur les routes. Je sais depuis toujours que je peux compter sur mon Père qui gère mes affaires, sur mon frère Christian et ma Mère toujours fiers de moi. Mes grands parents qui veillent sur moi comme des anges me mettent en confiance et me rendent encore plus forte. Mariée depuis cette année à Thomas je sais qu’il est toujours là pour me soutenir et que lui aussi est très actif au sein de mon Fan Club.